Présentation Annuaire Tomate & Santé Recherche Liens
          

Présentation

 

L’AMITOM est une association sans but lucratif qui regroupe les organisations professionnelles de transformateurs de tomates du pourtour méditerranéen. Depuis 1979, cette association internationale réuni les données techniques et économiques, et les informations relatives au secteur de la tomate d’industrie, de la recherche à la vente.

 

L’AMITOM est basée à Avignon (France). Son Président actuel est M. Manuel Vazquez (Espagne) et Vice-President M. Dimitris Nomikos (Grèce). Mme Sophie COLVINE est Secrétaire Générale.

 

L’AMITOM s’est assignée les missions suivantes :

Etablir des relations permanentes entre les organismes représentant la filière dans chaque pays transformateur de tomates. Des rencontres sont régulièrement organisées entre les délégations des états membres. L’AMITOM entretient également des relations étroites avec les autres pays, notamment par son appartenance au Conseil Mondial de la Tomate Transformée (www.wptc.to).


Récolter auprès de ses membres et d’autres sources des informations fiables permettant une meilleure connaissance de la situation mondiale de la filière tomate d’industrie. Pour cette mission, les prévisions de récolte, obtenues dans le cadre d’enquêtes réalisées par l’AMITOM, sont des indicateurs précieux.

 

Assurer la circulation d’informations entre tous les acteurs du secteur. Outre les échanges entre ses membres, l’AMITOM possède un excellent organe de communication avec sa revue bilingue (français-anglais) Tomato News. Ce magazine spécialisé créé en 1990 est lu dans 60 pays à travers le monde (www.tomatonews.com).

 

• L’AMITOM est également à l’origine de la création des Congrès Mondiaux de la Tomate d’Industrie qui ont lieu tous les deux ans : le 12ème congrès a eu lieu à Santiago (Chili) et le prochain se tiendra en Grèce en juin 2018 (voir www.worldtomatocongress.com). Ces congrès sont organisés en conjonction avec le WPTC (www.wptc.to), l’ISHS (www.ishs.org) et des partenaires locaux.

 

Encourager la recherche agronomique et technologique par la participation dans des projets de recherche à l’échelle nationale ou internationale. L’AMITOM, en collaboration avec le CTCPA, a ainsi coordonné le réseau thématique européen « Tomate & Santé » qui a publié le « Livre Blanc sur les antioxydants de la tomate et de ses dérivés » en Janvier 2001. L’AMITOM était de 2006 à 2011 l’un des partenaires du projet LYCOCARD (www.lycocard.com) qui s’intéressait au rôle du lycopène dans la prévention des maladies cardiovasculaires. L’AMITOM a également participé au projet BIOACTIVE qui étudiait les possibilités de valorisation des déchets de transformation par l’extraction de composés bio-actifs (www.bioactive-net.com) et au projet français FLONUDEP (flonudep.iamm.fr ) de promotion de filières s’inscrivant dans le développement durable à travers un outil d’aide à la décision combinant la durabilité environnementale, la qualité nutritionnelle et les aspects socio-économiques (voir la section "Recherche").

 

Accroître la consommation de dérivés de tomate par des actions de promotion générique.

 

Participer à la rédaction et à l’harmonisation des normes internationales, au travers du Codex Alimentarius.

 

A ce jour, l’AMITOM compte des membres dans neuf pays et des membres associés dans six pays :

 

 

  5 pays de l’Union européenne

Espagne : l’Espagne est représentée par l’AGRUCON, l’association espagnole des transformateurs de légumes, basée à Madrid.

France : la France est représentée par la SONITO (Société Nationale Interprofessionnelle de la Tomate) qui rassemble les partenaires de la filière française de la tomate d’industrie (producteurs, coopératives et transformateurs privés).

Grèce : la filière grecque est représentée au sein de l’AMITOM par la PEK, l’association des conserveurs grecs, basée à Athènes.

Italie : les sociétés privées italiennes sont représentées aujourd’hui à l’AMITOM par l’ANICAV, basée à Naples et les coopératives de transformation sont représentées par FEDERAGROALIMENTARE, dont le siège est à Rome.

Portugal : la filière portugaise de la tomate est représentée par l’AIT, basée à Lisbonne.

 

  4 pays hors de l’Union européenne

Egypte: Depuis juin 2010, l'industrie egyptienne est représentée par CFI, basé au Caire.

Israël : les transformateurs israéliens de tomate sont représentés par le Bureau israélien des dérivés de la tomate - TPB -, basé à Tel Aviv.

Tunisie : GICA (Groupement Interprofessionnel de Conserves Alimentaires) est l’organisation représentative des industriels tunisiens au sein de l’AMITOM. L’association a été créée en 1965 et fédère tous les acteurs de l’industrie alimentaire : producteurs, transformateurs et exportateurs.

Turquie : l’Association des producteurs et exportateurs turcs de concentré de tomate - SIID - a rejoint l’AMITOM en 1980. Elle a été remplacée depuis janvier 2012 par la nouvelle association SALKONDER.

 

  7 membres associés, qui sont des entreprises privées en: 

Algérie, Iran, Malte, Russie, Ukraine,et Syrie.