Présentation Annuaire Tomate & Santé Recherche Liens
          

Recherche

Depuis sa création en 1979, l'AMITOM a coordonné ou participé à de nombreux projets de recherche agronomique, technologique ou sur le thème "tomate & santé".

Récemment, l'AMITOM a été impliqué dans les projets suivants:

 

LYCOCARD: Le rôle du lycopène dans la prévention des maladies cardiovasculaires
 
 
Les maladies cardiovasculaires et les cancers sont les premières causes de mortalité en Europe et dans tous les pays développés. Le lycopène est un pigment végétal présent dans les tomates, les pamplemousses roses, les pastèques et les papayes. La tomate est le deuxième légume cultivé en Europe et les tomates et ses dérivés sont la principale source de lycopène dans l’alimentation.
 
De nombreuses études épidémiologiques suggèrent que le lycopène pourrait fournir une protection importante contre les maladies cardiovasculaires et le cancer. Cependant, les relations entre le taux de lycopène des tomates et des dérivés de tomate et les effets bénéfiques du lycopène n’ont pas été suffisamment établies car la recherche n’a pas eu une approche globale « de la production de tomates aux effets biologiques du lycopène ».
 
L’AMITOM était l’un des partenaires de ce projet intégré financé par l’Union Européenne dans le cadre du 6ème Programme Cadre (N°IP16213). Ce projet de 5 ans a démarré en avril 2006 et s'est achevé en mars 2011.
 
Pour plus d’information: www.lycocard.com
 
FLONUDEP: Promotion de filières s’inscrivant dans le développement durable à travers un outil d’aide à la décision combinant 3 éléments clés du marché des fruits et légumes : durabilité environnementale, qualité nutritionnelle, aspects socio-économiques
 
Le concept de développement durable s’intègre de plus en plus dans les filières agro-alimentaires. La difficulté pour ces filières est de combiner les critères environnementaux, nutritionnels, économiques et sociaux. Ce concept reste en débat et n’offre aujourd’hui qu’une place prédominante à la dimension environnementale. Au coeur de cette problèmatique se trouve la filière Fruits et Légumes soumise à la dessaisonalisation, la délocalisation des productions et l’intensification des cultures. Au niveau de la consommation de fruits et de légumes en France : elle est jugée insuffisante au regard des recommandations internationales, et ne semble pas progresser malgré les campagnes actives du Programme National Nutrition Santé.Trois facteurs clés pourraient la relancer : (i) le prix , (ii) la qualité nutritionnelle , (iii) le discours environnemental qui sensibilise de plus en plus les consommateurs et fait  l’objet d’un engagement politique fort (Grenelle, 2007).  Pour assurer au consommateur une combinaison optimale de ces éléments, le professionnel est bien démuni dans sa décision de privilégier plutôt un aspect  que l’autre.
Or, toute décision de réorganiser ses activités peut avoir des conséquences importantes sur la compétitivité de son entreprise. 
Le projet FLONUDEP ici présenté consiste en la mise au point et au test d’une seule et même méthode pour évaluer simultanément une filière alimentaire selon trois axes majeurs de la durabilité des aliments : l’environnement, la qualité nutritionnelle et les dimensions sociale et économique. Pour ce faire, la démarche d’analyse de cycle de vie (ACV) sera appliquée pour la première fois aux trois critères tout au long de la filière, du producteur au consommateur en passant par les industriels et les distributeurs. Il permettra également de créer un outil d’aide à la décision, basé sur cette méthode, qui aura deux objectifs : servir de guide à tout professionnel pour une organisation efficiente des filières, et base de discussion entre les différentes parties prenantes de ces filières en leur apportant des indicateurs tangibles à tous les stades de la filière.
L’outil sera applicable à toutes les filières fruits et légumes. Cependant, pour notre projet, la filière tomate (frais et transformés) a été choisie comme filière « générique » car elle présente tous les systèmes de production et de commercialisation en France et au niveau international. L’extrapolation aux autres filières sera à mettre en place à la suite de ce projet.
Pour des raisons de représentativité et de bonne diffusion, le consortium de ce projet est multidisciplinaire : (i) sur les aspects scientifiques, la collaboration de différentes unités de recherche est présente (IAMM, CIRAD, INRA, CNRS, Universités avec des experts spécialisés) ; (ii) sur l’aspect diffusion et transfert auprès des professionnels, nous collaborons avec l’AFNOR ; (iii) et, concernant les professionnels qui ont un rôle actifs à jouer, nous sommes partenaires avec le CSIF, le SNIFL, le BRM, l’AMITOM. Nous avons également des collaborateurs qui nous apporteront leur avis tout le long du projet : Carrefour, ANIA, UNCGFL, APREL et AOP Tomates-Concombres.
 
Pour plus d'information: http://flonudep.iamm.fr/
Rapport final: ici